LA CHASSE A L'EPIEU (attention voir réglementation)

ASSOCIATION

         

 

Si, de nos jours, exception faite pour quelques rudes chasseurs de qui Cerfon nous a parlé et de Cerfon lui-même, l'épieu n'est plus guère employé dans la chasse du sanglier, cette arme fut cependant la première qu'aient utilisée les hommes pour mettre à mort ce terrible animal. Xénophon, quatre siècles avant l'ère chrétienne, dans son "Traité de la chasse ", nous apprend qu'on chassait les grands animaux à l'aide des javelots et de l'épieu. Cette dernière arme, contre le sanglier, était la plus employée, et, en Macédoine, un homme ne pouvait se coucher à table s'il n'avait tué un sanglier à l'épieu, hors des filets de lin qu'on employait pour parfois pour le capturer.

 

L'épieu de chasse (spiculum = pointe) est un fer long et puissant, monté sur une forte hampe de bois et pourvu d'une croisette (la "billette" des armoiries) pour maintenir l'animal à distance. Ce fer distingue l'épieu de la lance de chasse. La longueur de sa hampe, pour être maniable dans les fourrés, ne dépasse guère la taille d'un homme. La forme du fer varie suivant l'époque, le pays et le goût des veneurs. Une pointe affilée pénètre profondément et entraîne une mort rapide si elle est bien placée. Une lame large provoque une hémorragie plus abondante.

Ecrivant vers -400- son Traité de chasse, Xénophon décrit l'épieu destiné à chasser le sanglier : " L'épieu doit avoir une lame d'une quarantaine de centimètres, avec de grosses dents à mi-longueur de la douille forgées d'une pièce et ouvertes vers l'extérieur; et la hampe doit être de bois de cornouiller aussi mince que celui d'un épieu de guerre."

   
   
epieuimage.jpg (17009 octets)L'une des 6 chromos (LES CHASSES) éditées par une certaine marque de chocolat. CHASSE A L'EPIEU

Ce genre de chasse, que l'on organisait soit par goût, soit par nécessité, pour détruire loups et sangliers, était très périlleux, car il constituait un combat presque corps à corps entre l'homme et l'animal.

Une bête traquée par les chiens se défendait avec la dernière énergie et mettait à mal le chasseur maladroit qui manquait son coup d'attaque ou de défense. Aussi les péripéties de la lutte permettaient-elles aux attaquants de mettre en relief leur bravoure et leur sang-froid.

 

Cette technique de chasse ancestrale est  aujourd'hui, interdite par la législation française. Toutefois l'utilisation de l'épieu est possible pour servir un animal sur ses fins (chasse à courre) ou lors de chasse à tir en battue pour achever un animal blessé (animal mortellement atteint, incapable de se remettre de sa blessure).

 

 

Une association de chasseurs à l'épieu se donne pour but :

- d'agir pour l'intégration de l'épieu en tant que mode de chasse.
- d'obtenir une agrémentation,
- de défendre la chasse à l'épieu,
- de perpétuer ce mode de chasse ancestral.

01 février 2010 : Malgré une relance lors d'un salon cynégétique en 2009 et ...

N'ayant eu aucun contact avec cette association depuis plusieurs mois, j'ignore si celle-ci existe encore ?

Passez-moi un mel, je ferais les mises à jour - Merci. Pour envoyer un message

Selon l'ONCFS : La chasse à l'épieu ne fait pas partie des modes de chasse autorisées en France. Toutefois, vous pouvez utiliser un épieu pour mettre à mort l'animal lorsqu'il est déjà capturé, c'est plus spécialement le cas d'un sanglier aux abois en chasse à courre ou d'un sanglier blessé par le tir d'une arme à feu et au ferme. (info au 15 janvier 2010)

 

ASSOCIATION

        RETOUR

 

Références ( Je ne peux que recommander la lecture des ouvrages ci-dessous.)
LES CHASSES AU SANGLIER - G. LANORVILLE  
DICTIONNAIRE DE LA CHASSE  
LES BEAUX ARTS DE LA CHASSE  - DOMINIQUE VENNER  1993
LA CHASSE - G.PHOEBUS  

    Retour

 


© Site du sanglier de A à Z - JFO Décembre 97.
Mise à jour le 10-06-2015.