AGRAINAGE DU SANGLIER

Voici des exemples de réglementation de l'apport de nourriture dans la Nièvre et de l'évolution des pratiques selon les années.
2010 2009 2010 2011 Convention 58 2009 2008 2006 Semer pour récolter
  Complément 2014-2015        

 

Important : il ne faut pas confondre agrainage et nourrissage du sanglier ?

Certains gestionnaires de territoires de chasse semblent, depuis quelque temps,  confondre les deux techniques mais est-ce vraiment involontaire.

Un organisme anti-chasse combat le NON A L'AGRAINAGE DU SANGLIER...

Selon celui-ci mais conforté par des spécialistes du Sus scrofa cette apport de nourriture intensif serait l'une des causes de l'explosion des populations sur certaines zones notamment dans l'Est et le Centre.

- une maturité sexuelle des femelles plus jeune,

- la suppression de l'anoestrus annuel donc le développement du nombre de portées par laie,

 

- la multiplication du nombre de marcassins à chaque portée,

- enfin, la diminution de la mortalité naturelle des sangliers.

Ces quatre facteurs favoriseraient donc les taux de reproduction du sanglier mais aussi pourraient compromettre son avenir par un apprivoisement  de l'espèce.

Vous pouvez donner votre avis, pour ou contre l'agrainage en allant sur le forum du Sanglier de A à Z

Retour en haut de page

 

 

La réglementation (*) en Nièvre pour la saison de chasse 2014-2015

CONCERNANT L'AGRAINAGE, UNE LIMITATION DE DISTANCE A ÉTÉ AJOUTÉE POUR LES VOIES FERRÉES : ARTICLE 33 :

Agrainage des grands animaux : Afin de limiter les dégâts et sur autorisation expresse du propriétaire, seul l'agrainage à la volée composé uniquement de céréales, maïs ou protéagineux est autorisé à plus de 100 mètres des cultures, des votes ferrées et routes goudronnées, et dans les massifs boisés et friches de plus de 50 hectares. Le nourrissage et l'agrainage à poste fixe matérialisé par un distributeur fixe d'aliments (bidon, auge...) sont interdits. Ces conditions ne s'appliquent pas dans les parcs et enclos. Pour les territoires des communes d'Attigny en Morvan, Arleuf, Brassy, Chalaux, Château-Chinon campagne, Château-Chinon ville, Chaumard, Corancy, Dun les Places, Gien sur Cure, Gouloux, Lavault-de-Frétoy, Marigny l'Eglise, Mhère, Montsauche les Settons, Moux en Morvan, Ouroux en Morvan, Planchez, Saint Agnan et Saint Brisson, la distance des cultures est portée à 250 mètres. Dans les sites Natura 2000, l'agrainage devra être pratiqué à plus de 100 m des cours d'eau. L'agrainage sur un territoire ne pourra s'effectuer que si le détenteur du plan de gestion a signé une convention d'agrainage, dans laquelle il s'engage à agrainer en période de chasse que si et seulement si il agraine hors période de chasse. Cette convention doit être renvoyée à la Fédération des Chasseurs. Elle est tacitement reconductible, sauf dénonciation par le signataire. L'apport de goudron et de crud d'ammoniac se fait dans les mêmes conditions de distance et de surface minimales que l'agrainage.

Sources: La Chasse en Nivernais Mars 2014

Retour en haut de page

La réglementation (*) en Nièvre pour la saison de chasse 2010-2011
Extrait de l'Arrêté du 19 Mai 2010 relatif à la chasse en Nièvre pour la saison 2010-2011

APPORT DE NOURRITURE
Article 23 :
Agrainage des grands animaux (**)  : Afin de limiter les dérives et sur autorisation expresse du propriétaire, seuls l'agrainage à la volée, composé uniquement de céréales, de maïs ou de protéagineux, l'apport de goudrons et de crud d'ammoniac sont autorisés à plus de 100 mètres des routes goudronnées, des cultures, des prairies, et dans les massifs boisés et friches de plus de 50 hectares. L'agrainage à poste fixe est interdit.
Pour les territoires des communes d'Alligny-en-Morvan, Arleuf, Brassy, Chalaux, Château-Chinon campagne, Château-Chinon ville, Chaumard, Corancy, Dun-les-Places, Gien-sur-Cure, Gouloux, Lavault-de-Fretoy, Marigny-l'Eglise, Mhère, Montsauche-les-Settons, Moux-en-Morvan, Ouroux-en-Morvan, Planchez-en-Morvan, Saint-Agnan et Saint-Brisson, la distance des cultures est portée à 250 mètres. L'agrainage sur un territoire ne pourra s'effectuer que si le détenteur du plan de chasse a signé une convention d'agrainage, dans laquelle il s'engage à agrainer en période de chasse si et seulement si il agraine hors période de chasse . Cette convention doit être renvoyée à la Fédération des chasseurs.
Affouragement des cervidés : A titre exceptionnel, à la demande de la Fédération des chasseurs et sur autorisation expresse du propriétaire, l'affouragement des cervidés, composé uniquement de tubercules, de fruits et de foin, pourra être autorisé afin de limiter les dégâts agricoles et forestiers.

(**)  le sanglier est bien sûr concerné)

(*) Extrait à titre indicatif sans aucune valeur juridique - Veuillez consulter le document officiel en mairie ou à la fédération de chasse du département.
Retour en haut de page

Novembre 2009 : Pour faire suite à l'Arrêté Préfectoral de la Nièvre et pour enfin moraliser l'apport de nourriture, la Fédération des chasseurs de la Nièvre propose une convention aux détendeurs du droit de chasse ou au représentant de la Société de Chasse.

L'un des articles de la convention précise :

"...Afin que la pratique de l'agrainage ne soit plus réalisée uniquement en période de chasse dans le but d'attirer et de cantonner les animaux sur un territoire, mais serve, au contraire, à diminuer l'impact des dégâts sur les cultures agricoles, cet article précise les conditions réglementant l'agrainage dissuasif dont l'objectif est de détourner le gibier des cultures."

Elle renseigne également les modalités (Lieux, dates, méthodes, contrôle et suivi).

Vous pouvez la consulter sur le site de la FDC 58 ou la télécharger ICI

 

Cette convention est applicable pour les années 2010 et 2011.

NDLR : Avec cette excellente initiative locale, cela devrait être maintenant plus clair pour tous les responsables cynégétiques nivernais.
Retour en haut de page

La réglementation (*) en Nièvre pour la saison de chasse 2009 - 2010
Extrait de l'Arrêté du 29 juin 2009 relatif à la chasse en Nièvre pour la saison 2009-2010

Apport de nourriture
Agrainage des grands animaux

Article 19 :

Agrainage des grands animaux (**)   : Afin de limiter les dérives et sur autorisation expresse du propriétaire, seuls l'agrainage à la volée, composé uniquement de céréales, de maïs ou de protéagineux, l'apport de goudrons et de crud d'ammoniac sont autorisés à plus de 100 mètres des routes goudronnées, des cultures, des prairies, et dans les massifs boisés et friches de plus de 50 hectares. L'agrainage à poste fixe est interdit. Pour les territoires des communes d'Alligny-en-Morvan, Arleuf, Brassy, Chalaux, Château-Chinon campagne, Château-Chinon ville, Chaumard, Corancy, Dun-les-Places, Gien-sur-Cure, Gouloux, Lavault-de-Fretoy, Marigny-l'Eglise, Mhère, Montsauche-les-Settons. Moux-en-Morvan, Ouroux-en-Morvan, Planchez-en-Morvan, Saint-Agnan et Saint-Brisson, la distance des cultures est portée à 250 mètres.

(**)  le sanglier est bien sûr concerné)

(*) Extrait à titre indicatif sans aucune valeur juridique - Veuillez consulter le document officiel en mairie ou à la fédération de chasse du département.
Retour législation et réglementation du sanglier en Nièvre
Retour en haut de page

L'arrêté (*) préfectoral de la Nièvre pour la campagne de chasse 2008-2009 prévoit :
wpe2.jpg (51898 octets)
(*) Extrait à titre indicatif sans aucune valeur juridique - Veuillez consulter le document officiel en mairie ou à la fédération de chasse du département.

Saison 2006-2007

Article 20 :

Agrainage des grands animaux : Afin de limiter les dérives et sur autorisation expresse du propriétaire, seuls l'agrainage à la volée, composé uniquement de céréales, de maïs ou de protéagineux, l'apport de goudrons et de crud d'ammoniac sont autorisés à plus de 100 mètres des routes goudronnées, des cultures, des prairies, et dans les massifs boisés et friches de plus de 50 hectares. L' agrainage à poste fixe est interdit.

(*)Extrait de l'arrêté préfectoral CHASSE Campagne 2006-2007 dans le département de la Nièvre.

Retour en haut de page

Réglementation saison 1999-2000

ARRÊTÉ PORTANT INTERDICTION DE L'APPORT DE NOURRITURE AUX SANGLIERS

Le Préfet du Département de la Nièvre, Chevalier de la Légion d'honneur,

VU le Code général des Collectivités territoriales et notamment l'article L 2215-1,

VU le Code Rural et notamment les articles 224, L 200-1, L 226-3, L 226-4 et R 226-13,

VU le Code Pénal et notamment l'article R 610-5,

VU l'avis du Conseil Départemental de la Chasse et de la Faune Sauvage,

VU le classement du sanglier parmi les espèces nuisibles,

VU les dégâts à caractère répétitif causés aux prairies et cultures par les sangliers sur une partie importante du département et les désordres de toute nature qui en résultent,

CONSIDÉRANT les accidents de la circulation causés par les sangliers et leur présence signalée jusque dans les villages,

CONSIDÉRANT que le nourrissage tel qu'il est actuellement pratiqué, contribue au maintien artificiel d'une population excessive de sangliers dont le caractère de gibier sauvage tend à disparaître et qu'il convient de rétablir une sélection naturelle de cette espèce,

VU la proposition de M. le Directeur Départemental de l'Agriculture et de la Forêt,

SUR proposition de M. le Secrétaire Général de la Préfecture,

ARRÊTÉ

ARTICLE 1er : l'agrainage du sanglier, à poste fixe, est interdit toute l'année sur l'ensemble du département ainsi que l'apport de nourriture autre que les céréales.

ARTICLE 2 : l'agrainage à la volée n'est autorisé qu'à plus de 200 mètres des cultures, prairies et habitations et sur des espaces boisés dont la superficie d'un seul tenant est supérieure à 50 ha, aux dates suivantes :

durant toute l'année

sur les communes de ARLEUF ALLIGNY-EN-MORVAN, BRASSY, CHALAUX, CHATEAU.CHINON CAMPAGNE, CHAUMARD, CORANCY, DUN-LES- PLACES, FACHIN, GIEN-SUR-CURE, GLUX, GOULOUX, LAVAULT-DE-FRETOY, MARIGNY-LÉGLISE, MHÈRE, MONTSAUCHE, MOUX, OUROUX, PLANCHEZ, SAINT.AGNAN, SAINT.BRISSON, VILLAPOURÇON.

Et du 1er mars au 31 octobre sur les autres communes du département.

Article 3 : du 1er novembre au dernier jour de février, tout agrainage du sanglier est interdit sur les communes du département, autres que celles citées ci-dessus.

Article 4 : du 1er novembre au 1er mars, l'agrainage des oiseaux gibier, à l'exception de l'agrainage au blé et à l'avoine, doit comporter un dispositif de protection interdisant l'accès aux sangliers.

Article 5 : Cet arrêté ne concerne pas les élevages de sangliers autorisés et les terrains clos, tels que définis par l'article L 224-3 du Code Rural.

Article 6 : Le Secrétaire Général de la Préfecture de la Nièvre et le Directeur Départemental de l'Agriculture et de la Forêt sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté qui sera inséré au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture, publié et affiché dans chaque commune par le soin des Maires.

Fait à Nevers le 30 juin 1999 , modifié le 27 juillet 2000

Le Préfet,

Philippe PONDAVEN

Retour en haut de page

Semer pour récolter ou récolter pour semer ?
Le nourrissage destiné à tenir les sangliers éloignés des cultures vulnérables se pratique essentiellement à l'époque des semis de maïs, en avril - mai ; au moment de la maturation des céréales à paille, en particulier du blé à partir du stade laiteux, et dès l'époque de la formation des grains de maïs jusqu'à la récolte. ..

L'apport de maïs en grain est des plus efficaces. Les grains doivent être épandus sur de grandes surfaces, ce qui permet à tous les sangliers de venir se nourrir en même temps.

Il s'agit en quelque sorte d'organiser "une glandée artificielle".

L'effet de protection des cultures à la suite de telles distributions est parfaitement démontré, à condition que chaque sanglier dispose journellement, durant les périodes critiques, d'au minimum 1 kg de maïs.

Extrait Fiche technique de l'ONC

Retour à l'index

Si vous souhaitez vous exprimer sur le sujet ( ou apporter des correctifs ou apporter d'autres recettes ) : 

Vous pouvez aussi donner votre point de vue sur ce sujet en allant sur le
Forum du Sanglier de A à Z

Références : ARRÊTÉ PORTANT INTERDICTION DE L'APPORT DE NOURRITURE AUX SANGLIERS 30 juin 1999
Accord de la FDC58 pour la convention d'agrainage 2009-2010
Brochure ONC sur le sanglier
Arrêté préfectoral Nièvre 2006-2007
Arrêté préfectoral Nièvre 2008-2009
Arrêté préfectoral Nièvre 2009-2010
Arrêté préfectoral Nièvre 2010-2011

Vous êtes arrivé(ée) directement sur cette page Cliquez ici pour mieux naviguer et consulter les quelques 104 rubriques du Site du Sanglier de A à Z

 
 

  Retour à l'index

 


© Site du sanglier de A- Z - JFO Décembre 97.
Mise à jour le 11-06-2015.