Le sanglier au fil des mois

Mise à jour en continu ... au fil de l'eau et des saisons!....

Rubriques de tranche de vie du sanglier et travaux , aménagements en faveur du sanglier.
JANVIER FÉVRIER MARS AVRIL
MAI JUIN JUILLET AOÛT
SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE

JANVIER Le froid, la neige, le gel  sont des éléments très néfastes au sanglier et malheur aux marcassins nés à cette période. On peut constater également des regroupements des compagnies. La technique du troupeau égoïste en quelque sorte. Selon les plans de chasse,  il y a lieu de moduler (diminution ou suppression) de la pression de chasse.
FÉVRIER On peut déjà voir les premières naissances de printemps.

Attention : Évitez de déranger les laies suitées;  elles peuvent charger pour défendre leur progéniture.

 

Le conseil du mois :

Ne plus lancer et ne plus tirer des animaux isolés : ce sont en majorité des laies pleines qui se préparent à la mise bas.

Penser à faire votre demande de plan de chasse sanglier auprès de votre Fédération de chasse.

MARS C'est le début réel des naissances. La gestation dure environ 4 mois (3 mois, 3 semaines et 3 jours exactement). Rappel de la demande de plan de chasse - Pour certains départements le délai est encore en mars.

 

AVRIL Avril marque le pic des naissances. il se poursuivra en mai.
La période des mises bas entraîne des bouleversements dans la structure sociale de type matriarcale du sanglier.
Début du changement de pelage : la mue de printemps.
Entretien ou création des cultures à gibier.
Assurer la surveillance des dégâts sur semis

Se mobiliser pour la pose de protections dans les zones sensibles - Les clôtures électriques par exemple

Sources : Revues cynégétiques et observations personnelles (JFO) Haut de Page

MAI Chez le sanglier, l'éducation des jeunes se fait de manière collective au sein de la compagnie.

En moyenne, le taux d'accroissement d'une population de sangliers est de 100 %.

- Suivi de la reproduction

- Comptages

JUIN L'éducation des marcassins se poursuit au sein de la compagnie.

Les marcassins nés au printemps pèsent déjà de 10 à 12 kg.

 

C'est le bon moment pour agrainer le sanglier au cour de la forêt ( afin de protéger les semis de maïs ).

Début des tirs de "destruction" selon les départements.

JUILLET C'est la période de repos sexuel, dit ancestrus saisonnier, qui durera jusqu'à l'automne.

Le mois de juillet marque le début du deuxième pic des mises bas. Les portées printanières sont le fait des laies adultes alors que les estivales concernent les jeunes laies saillies au printemps.

- Estimation des populations en concertation avec les massifs voisins.
- Surveillance des dégâts sur céréales et maïs et Protection des cultures :
Le prélèvement dans une compagnie de 1 ou 2 jeunes sangliers (bêtes rousses ou de compagnie non suitée) crée un sentiment d'insécurité et dissuade les laies meneuses d'aventurer leur progéniture dans les cultures.
AOÛT Les marcassins perdent leur livrée et deviennent bêtes rousses. En août, le maïs est au stade laiteux, très sensible à la dent du sanglier. On augmentera la quantité de maïs distribuée sur les lignes d'agrainage.

- Poursuite des tirs de protection des cultures sensibles.

Sources : Haut de Page

SEPTEMBRE Les mises bas des jeunes laies se poursuivent. Se pose le problème de ces naissances tardives, les marcassins seront rapidement confrontés à la chasse et donc aux chiens. L'avenir de ses portées est souvent écourté. Si elle disparaît, la laie retournera en ostrus à une période plus favorable pour les naissances à venir. - Début de la chasse au sanglier

- Surveillance des dégâts sur maïs
- Augmentation éventuelle de l'agrainage dissuasif

OCTOBRE Les soies s'allongent plus rapidement et la bourre apparaît. Le sanglier revêt son pelage hivernal caractéristique. L'anoestrus saisonnier se poursuit. - Pour certains la chasse du sanglier ne débute qu'à peine ! Les feuilles commencent à tomber - La température baisse, les terrains plus humides favorisent la chasse des courants et le pied est plus aisé...
NOVEMBRE - En année normale (absence de fructification forestière), les prémices du rut commencent. La laie meneuse dépose sur des arbres une bave épaisse et des sécrétions lacrymales qui indiquent aux mâles que les laies se préparent .... - Tir prioritaire des jeunes
- Respect des laies meneuses ( selon les populations et les dégâts engendrés)

Le mois des battues par excellence mais  cette technique de chasse peut se poursuivre tout au long de l'hiver.

DÉCEMBRE C'est le pic du rut du sanglier. Les jeunes mâles pubères, âgés de 8 à 10 mois, se trouvent écartés des compagnies par les mâles adultes. Ils participent ainsi au brassage génétique de la population. - Réajustement éventuel du plan de chasse

- Les meilleures remises étant souvent les plus traquées il faut rechercher le sanglier dans d'autres lieux - futaies ou bosquets.

Sources : Haut de Page

 

Si vous souhaitez vous exprimer sur le sujet ( ou apporter des correctifs ou compléments d'information ) : 
Références :  Revues cynégétiques - Informations et observations personnelles (JFO).
Revues de nature - ou - de naturalistes.
Participation d'internautes - Merci à eux.

    Retour à l'index

 


© Site du sanglier de A à Z - JFO Décembre 97.
Reproduction autorisée et conseils à suivre sans l'accord de l'auteur
Mise à jour le 11-06-2015.