SOLIDARITE dans la tempête

M.J.J........, "Le Lieudit", à S........, a eu, comme tant d'autres, à subir d'importants dommages, dont certains irréparables, dus à la tempête.

Mais il n'est pas le seul et heureusement, la vie est là et il s'en remettra. Il tient, cependant, à relater le fait divers suivant : De nombreux arbres se sont abattus, en écrasant la clôture de son petit parc (dûment déclaré et autorisé) dans lequel il élevait avec beaucoup de soins quelques sangliers.

Bien entendu, ceux-ci (dont un gros mâle bagué ), affolés par la violence de la bourrasque, se sont sauvés dans les alentours, par les brèches de la clôture.

La nouvelle s'en est vite répandue !

M. J.......... tient à féliciter chaudement de leur délicatesse et à remercier chaleureusement les quelques "chasseurs" qui, aussitôt, courageusement, et en parfaite connaissance, profitant de l'aubaine, se sont fait un devoir d'abattre la presque totalité de ces animaux, bien habitués à l'homme et si peu sauvages.

Il était réconfortant de voir, encore le lendemain, le ballet de quelques Nemrod, passant et repassant lentement en voiture sur la route toute proche, tâchant de repérer quelque rescapé du massacre.

Seuls, quatre marcassins ont pu échapper à la curée et sont rentrés au bercail.

La victime précise avoir entendu le président de la République déclarer ces jours-ci : "La France doit faire état de son coeur" et commente : "De bien belles paroles ; mais comme toujours, le malheur des uns fait le bonheur de quelques autres"

Le régional de Cosne du Jeudi 06 Janvier 2000

Retour


© Site du sanglier de A à Z - JFO Décembre 97.
Date de mise à jour 31/03/16