PROJET FEDERAL de la NIEVRE 2002

Le projet fédéral adopté par les chasseurs nivernais.
Face à la baisse alarmante des populations de sangliers, une dynamique s'imposait.
Une assemblée générale a avalisé le projet initié par les élus et les techniciens de la Fédération départementale.
CONFRONTE à une baisse importante des populations de sangliers, le conseil d'administration de la Fédération de chasse, présidé par Etienne Berger, a préparé un projet de réforme de gestion et de chasse au niveau départemental. Un projet qui a été soumis au vote des chasseurs, vendredi 18 janvier, salle des Fêtes de Châtillon-en-Bazois.
Une vue partielle de l'auditoireDans une cohue, bon enfant, tous les chasseurs présents, plus de sept cents participants, se sont précipités pour s'inscrire sur les listes d'émargement à l'occasion de cette première au niveau national. En effet, la Nièvre a pris les devants en ce qui concerne les nouvelles dispositions statutaires. Lors des différentes interventions, les orateurs se sont évertués à faire preuve de pédagogie, en expliquant dans le détail le pourquoi de cette réforme. Le but est d'effectuer une gestion locale concertée du sanglier avec chasseurs, agriculteurs, administration et Fédération au travers de Comités Techniques Locaux.
Partenariat avec les agriculteurs.
Le sanglier étant générateur de dégâts sur les cultures, le projet propose de conclure un partenariat avec le milieu agricole, pour une meilleure maîtrise de ces dégâts, grâce à une meilleure collaboration sur le terrain et la création d'un poste de médiateur. En toute transparence, les élus de la Fédération ont exposé le nouveau mode de financement de ces dégâts, par une répartition plus équitable des sommes versées par les chasseurs par l'intermédiaire du timbre "grand gibier" et la mise en place de bracelets.
Soumis au vote, la réforme, déterminant un nouveau mode de gestion et par voie de conséquence une autre manière de chasser, a été approuvée à 80% par les chasseurs nivernais. Au sortir du secret des urnes, il a été constaté qu'à 70 % le plan de chasse mixte (prélèvement des adultes contingentés et tir libre des jeunes) a été préféré au plan qualitatif (prélèvement des adultes et des jeunes contingenté).
La chasse nivernaise tourne une page pour ce qui concerne la traque du sanglier. Le plaisir reste intense, avec juste un peu plus de gestion.
EXTRAIT du Journal du Centre du jeudi 24 Janvier 2002 - Photo JFO

PROJET FEDERAL de la NIEVRE (Suite 2 )

NIEVRE Chasse au sanglier des restrictions.

Nevers. -- A la demande de la Fédération Départementale des Chasseurs de la Nièvre et avec l'accord de la Chambre Départementale d'Agriculture, un plan de chasse pour l'espèce sanglier a été instauré dans le département de la Nièvre. A compter de la campagne de chasse 2003, la chasse au sanglier ne pourra plus être pratiquée que par les bénéficiaires d'un plan de chasse individuel. La demande de plan de chasse doit être adressée à la Fédération Départementale des Chasseurs de la Nièvre avant le 16 avril 2002.

Les personnes ayant effectué une demande de plan de chasse pour les cervidés pour la campagne 2001-2002 recevront un formulaire de demande au début du mois d'avril 2002. Les autres personnes souhaitant faire une demande de plan de chasse sanglier sont invitées à contacter la Fédération Départementale des Chasseurs ou la Direction Départementale de l'Agriculture et de la Forêt.

EXTRAIT du Journal du Centre du Vendredi 5 avril 2002.

PROJET FEDERAL de la NIEVRE (Suite)

PLAN DE CHASSE "SANGLIER" DANS LA NIEVRE

La fédération des chasseurs de la Nièvre lors d'une assemblée générale extraordinaire, a voté la mise en place d'un plan de chasse sanglier départemental. L'option retenue par près de 65% des votants est la suivante :

1- Tir illimité des classes "jeunes" (sanglier de -50 kg) avec attribution de bracelets laissée à la responsabilité des sociétés de chasse et selon leurs demandes (coût du bracelet "jeune" encore non défini).

2- Tir limité de la classe "adultes" (sanglier de + de 50 kg) avec des demandes d'attributions de bracelets qui feront l'objet d'une étude par des comités locaux, et d'une validation de la commission plan de chasse (coût du bracelet "adulte" encore non défini).

Ce mode de gestion retenu par la fédération de la Nièvre sera mis en place sur l'ensemble du département et concernera tous les chasseurs nivernais. Il semble néanmoins que le réel et premier objectif de ces nouvelles dispositions ne soit pas la remontée des populations et un bon équilibre entre les classe d'âge, mais bien seulement la maîtrise financière des dépenses liées aux dégâts du sanglier.

Extrait de la revue :Le chasseur de sanglier N° 62 Avril 2002

Retour


© Site du sanglier JFO Décembre 97.
Dernière révision : 11-06-2015.