Une passe à gibier (A77)

De nombreux et grands animaux, cerfs, chevreuils, sangliers, renards, peuplent la région de Mesves-sur-Loire. Ceci a nécessité la construction d'un pont mixte, véhicule-gibier, d'un coût total de 81 millions de francs. Une manière d'assurer à la fois la sécurité routière et de protéger le gibier.
En 1998 Assurer la sécurité routière
C'est si vrai qu'à certaines périodes de l'année, lcs collisions avec les automobilistes étaient assez fréquentes  : sept collisions recensées  de 1984 à 1993, trois de 84 à 88 et quatre de 88 à 93, parmi lesquelles un chevreuil, un sanglier et trois cerfs. Eviter ces accidents aussi dommageables à la sécurité des usagers de la route qu'à la faune et à l'écologie locale dont il servira le brassage génétique des populations locales, c'est le rôle de ce bel ouvrage.

Vu de dessus entre Bertranges et les bois de la pointe et de Charrault

18 Avril 2004 sous la pluie
Le parapet en planche pour protèger des phares

La végétation permet une intégration de l'ouvrage

Plusieurs mammifères empruntent le passage mais peu... de sangliers.

 

  
Références :  Photos JFO
Article de presse du Journal du Centre du 03 Novembre 1993
FDCN

    Retour à l'index   


© Site du sanglier de A à Z - JFO Décembre 97.
Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur
Mise à jour le 19-04-2004.