La meutte et vénerie pour le sanglier

Jean de Ligniville

En fond de page : le verso du livre.

Notez-le : Un réédition du célèbre ouvrage de 1892.   - Mots et termes notamment -
Le tout en "vieux françois!" - Un des meilleurs écrits cynégétiques du XVII ème siècle.

" EXPLICATION DES MOTS ET TERMES DE VENERIE POUR LE SANGLIER,
AUSSI TOUCHANT LES CHIENS PROPRES A LES CHASSER ET PRENDRE ET DES TOILLES ET METHODES A LES ENFERMER ,POUR LES ENFERRER.
I  - Un sanglier, en plussieurs pays, comme Allemaigne et autres, l'on l'appelle porc sauvaige ; mais en venerie, nous disons sanglier, à cause que là où il donne de furie il n'est que sang espanché.
II - Un grand sanglier, qui at huict ou dix ans.
III -Un grand vieux sanglier ; plusieurs autheurs de venerie tiennent qu'un sanglier peut vivre vingt ans ou environ, tellement qu'ayant passé huict ou dix ans, l'on luy peut donner la qualité de grand vieux sanglier le reste de sa vie." Extraits de l'ouvrage
La meutte et vénerie du sanglier " Voilà nostre travail
l'hyver, au fort de nos chasses aux bestes noires. Mais encor que le fort de nos chasses soit l'hyver, si est que l'esté, s'il y arrive quelque prince estranger, nous faisons quelques coups de toilles, pour leur faire voir nos chasses de sanglier. Nous leur donnons plaisir de cette chasse, à enferrer et attester les sangliers avec l'espieux, comme il en sera plus particulièrement parlé au chapitre suivant. Ils sont fort curieux, quand il est année de noizettes, qu'ils cassent les noizilliers ; nous voyons cela par expérience au parcq d'Ainviue, là où ily at quantité de corrées ou noisettiers. Les années qu'ils portent et se chargent fort de noisettes, les sangliers y sont teuement furieux, que les hommes à pied, qui y vont passer le temps, y sont souvent au hazard, car les sangliers vont à eux ; s'ils les esveiuent, ils ne veullent pas fuir ; et aux années là où i1n'y a point de noizettes, ces sangliers fuient, s'ils ne sont par trop eschauffez, alors ils vont aux hommes. Du regne du vieux duc Charles, il y chassoit souvent ; ilestoit fort adroit à tuer les grands sangliers, à cheval, comme aussy à pied il estoit fort adroit à les enferrer et attester avec l'espieux. " (extraits)
Volume 18 cm x 23,5 cm de 126 pages sur papier bouffant 80 gr, couverture 300 gr. Gravures sur bois et vignettes. ALTAÏR
183, Avenue du Roule
92200 Neuilly-sur-Seine

e-mail

    Retour à l'index


© Site du sanglier JFO Décembre 97
Avec l'aimable autorisation de l'éditeur ALTAÏR
Mise à jour le 26-03-2012.