LE SANGLIER  (Sus scrofa) 

Le sanglier est un animal sauvage vivant dans tout le département de la Nièvre.
nievre.jpg (11625 octets)Répartition du sanglier dans la Nièvre Robuste et puissant, pouvant atteindre jusqu'à 150 kg voir plus, le sanglier est un excellent coureur pouvant parcourir plusieurs dizaines de kilomètres en une nuit. Son odorat et son ouïe sont très développés, ce qui fait de lui un animal rusé.
Les jeunes vivent avec les femelles et les mâles de la portée précédente, tandis que les vieux mâles appelés solitaires s'isolent. ils rejoignent la compagnie qu'au moment du rut (amours) en Décembre - Janvier. Une seule portée par an en général, cependant quelquefois par année de glandées, une deuxième période des amours peut avoir lieu. Ce phénomène se caractérise également avec la culture du maïs.

Du fait de son régime alimentaire et ayant une préférence pour le maïs et les céréales au lait, le sanglier provoque de très nombreux dégâts aux cultures. Ces dégâts sont indemnisés aux agriculteurs par les chasseurs uniquement. Annuellement ce sont plus de 8 milliards de centimes qui sont payés (1991).

Le sanglier est un gibier classé nuisible pour ses dommages dans la Nièvre. Il est très apprécié et recherché des chasseurs, car c'est une bête fauve sachant se défendre. Le tableau de chasse est en évolution, alors qu'il stagnait à 150-300 pour les années précédentes. En 1989, celui-ci était de 800 environ (les chiffres sont très réalistes). Un danger menace cependant notre sanglier sauvage : les parcs d'élevage. En effet des parcs d'élevage se sont créés dans cette dernière décennie. Avec la nouvelle législation sur ceux-ci, de nombreux parcs se "sont ouverts" pour être en conformité. Cette pollution génétique est un grave danger pour cette espèce sauvage. Cependant l'esprit de gestion des organismes cynégétiques laisse penser que notre sanglier coulera encore des jours prospères.

wpe33.jpg (12801 octets) Le sanglier est recensé sur toutes les communes de la Nièvre. Si certes la gestion de l'espèce a permis une évolution des populations, la limitation est indispensable pour réduire les dégâts dans certains secteurs.

 M.B.

( Extraits de l'Atlas Départemental  des Mammifères de la Nièvre)

    Retour


© Site du sanglier de A à Z - JFO Décembre 97.
Mise à jour le 16/07/15